Version imprimable

Current Size: 100%

Balade autour du lac de Mano

Par Géraldine,
Parc naturel régional ...

Géraldine
Paisible

L’itinéraire part à la rencontre du patrimoine naturel de la haute Lande et de sa richesse naturelle. Cette boucle autour du lac nous permet de découvrir, au rythme de la marche à pied (de préférence pour mieux observer), le magnifique domaine préservé Dupertout de 350 hectares.
La forêt qui jouxte la petite étendue d’eau de 6 hectares accueille des variétés d’oiseaux, une faune et une flore discrète et très diversifiées. Cette richesse nécessite une attention particulière de la part des randonneurs afin d’assurer sa préservation.
Bonne balade ! (l'itinéraire détaillé est à retrouver sur ce site : boucle du lac de Mano)

 

bourg mano

 

Une balade d’une bonne heure (5km) autour d’un lac ombragé, c’est le circuit pédestre que je vous propose aujourd’hui ! Au menu : longue et étroite étendue d’eau avec ses pépites faunistiques et floristiques, ses deux palombières et un paysage typiquement landais : de beaux pins maritimes et de petits ruisseaux aux berges ensablées.

Pour débuter cet itinéraire pédestre de 5km, il faut compter une heure et demie en moyenne et un poil plus pour les plus contemplatifs.

Le point de départ se situe près du city-park (aire de jeux) non loin du bourg de Mano. Au bout du chemin Guilhempey, on aperçoit cette longue piste semi-pavée avec son lot de pins plantés sur la gauche.

marche pins

Parcourir cette piste semi-pavée prendra une dizaine de minutes avant d’arriver aux premiers feuillus et fougères.

mano pins

A partir de là, on s'achemine à travers les pins maritimes, parsemés ça et là, d'ilots de végétation plus diversifiée.

Le charme de ce circuit opère déjà et la faune, notamment les nombreux oiseaux, nous accompagnent à travers une nature intimiste. On apprécie alors de marcher au rythme de leurs chants enjoués. Si on tend l'oreille, on peut reconnaître le geai, la rouge queue ou le pic noir.

feuillus

Au bout d’un kilomètre, on chemine alors dans des parcelles de pins plus denses, où on peut suivre les petits panonceaux blancs ‘chemin Dupertout’ pour s'orienter.

allée de pins

Ensuite une belle piste gravée et bordée de prairies enherbées nous ouvre un paysage plus dégagé.

piste et prairies

En passant le pont du Roumehort, la couleur du ruisseau nous rappelle la présence d'un sol ferrugineux qui donne ces nuances rougeâtres à l’eau qui s’écoule délicatement sur un lit de sable.

rivière ferrugineuse

Petite précision pour ceux qui préfèrent le deux-roues : le parcours est accessible en VTT, à petite allure car quelques passages nécessitent de mettre pied à terre.
Comptez à peine quarante-cinq minutes en incluant quelques pauses d’observation.

biodiversité floristique

Après le petit pont, sur la gauche on aperçoit un sentier qui serpente entre deux bras du ruisseau, qui si on le longe, nous mène à une ancienne palombière, héritage d'une tradition régionale bien ancrée. Un peu plus haut on pouvait déjà apercevoir une petite cabane de bois qui matérialisait une autre palombière plus ancienne. Une belle surprise dans le circuit !

palombière

Très rapidement après avoir emprunté une petite passerelle en bois (glissante par temps de pluie), on aperçoit le ruisseau qui se jette dans le lac et laisse découvrir un beau panorama sur le plan d’eau. Plus loin on arrive vite dans une zone humide typique des landes, avec des variétés rares de fougères et autres iris des marais,  nouveau type de paysage présent sur cette boucle.

Ensuite, on alterne entre plantations de pinèdes d’âges différents, de clairières parsemées d’acacias et d’ajoncs.

panorama lac

A partir de là, nombreux seront les points de vue sur le plan d’eau. Continuez le chemin sur la digue de laquelle la vue sur le plan d'eau s’élargie agréablement. Franchissez le petit pont et filez sur la gauche jusqu’au dernier observatoire sur le lac où se trouvent les tables de pique-nique pour une belle pause à l’ombre des chênes.

Pour les déchets de la pause gourmande, il faut les emporter au point d'arrivée équipé de poubelles de tri, adoptez le 'sans-trace' afin de ne laisser aucune trace de votre passage. De plus, tout camping (bivouac), véhicule motorisé et feu sont totalement prohibés, afin d'éviter tout risque d'incendie.

tables de pique nique

A noter qu’en cas de forte chaleur, vous serez pour l’essentiel au cœur de la végétation, donc plutôt ombragé, hormis le début et la fin du parcours où le soleil domine. Mais c’est un parcours des ‘quatre saisons’ car à chaque période son panorama caractéristique, à l’image de l’automne où l’horizon se couvre de tâches orangées… Alors qu’en hiver les pins conservent suffisamment d’aiguilles pour laisser paraitre un large duvet vert qui rend l’hiver moins âpre à mon goût.

En tout cas, je vous conseille ce très beau circuit, pour tout âge, car le niveau physique requis n’est pas élevé. Le revêtement est adapté à une simple paire de baskets, le dénivelé est somme toute assez faible et la distance plutôt abordable (5km).

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Votre commentaire:

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.