Version imprimable

Current Size: 100%

A Garein, la forêt inspiratrice

  • Parcours
  • Étapes
  • Dénivelé
  • Avis
  • Téléchargement
16.6 km
2h15 moyenne
Ville de départ : Garein Coordonées GPS : 44° 2' N -0° 39' W Dénivelé : 0 m
A Garein, on ne parle pas la langue bois. Ici, chacun a son mot à dire sur la forêt ! A la fois lieu de vie, de détente, de travail, la forêt est devenue une véritable source d’inspiration : centre de découverte Graine de Forêt, œuvres contemporaines en bois qui interpellent le visiteur, un éco-hameau ... Allez-y et touchez du bois !

Départ place de l'église, sous les platanes.

Vidéos

  • 1
    Le centre de découverte Graine de Forêt
    Avant de partir ou après votre balade, vous pouvez visiter Graine de forêt, entrez et jouez et vous saurez tout sur l’univers forestier. Ensuite, prenez le petit chemin pour observer et comprendre les paysages à l’aide des bornes et semer votre graine de pin dans la pépinière à l’issue de ce parcours. Ouvert de Pâques à Toussaint. Tarif : 5,50 €/adulte, 4 €/enfant

    Photos

    • CDT-40-tfinal-Graine-de-foret-entree.jpg
  • 2
    Peintures murales de l’église
    Si l’église Notre–Dame est ouverte, n’hésitez pas à pousser la porte sur laquelle sont sculptés Saint-Antoine et Saint-Jacques. Cette église romane, datant de 1274, et ses éléments de fortification rappellent le côté protecteur des églises. A l’intérieur, de belles peintures murales, les plus anciennes des églises des Landes représentent le couronnement de la Vierge. De part et d’autre des anges tiennent dans leurs mains le soleil et la lune qui représentent le nouveau et l’ancien testament.

    Photos

    • Garein---Eglise---int--Peintures-murales-choeur-web.jpg
  • 3
    Le zoo de sculptures
    Une œuvre de la forêt d'art Contemporain. Laurent Le Deunff, artiste dispose de ce lieu pour stocker, rassembler, mettre en situation certaines de ses œuvres. Les œuvres ne sont pas là pour rester. Elles sont de passage, en attente d’autres destinations. Ce renouvellement permet d’entretenir l’indétermination, la surprise et donc la curiosité.C’est un lieu qui accueille et protège, enferme et désigne. C’est une cage. Le spectateur est à l’extérieur et regarde à travers les barreaux. Comme au zoo.

    Photos

    • CDT-40-tfinal-FAC-la-cage-aux-fauves.jpg
  • 4
    Sculpture « Aux impétueuses manœuvres de l’imprévu ».
    Là, en plein cœur de la forêt un objet tout droit sorti du monde des géants. Qu’est-ce donc ? « Aux impétueuses manœuvres de l’imprévu », c’est ainsi qu’Alain Domagala, sculpteur, a choisi de nommer son œuvre. « Une table en bois surdimensionnée est couchée sur le flanc. Sa position et ses dimensions monumentales confèrent à cet objet des qualités et des usages bien différents. Dressée, elle devient rempart. J’aime l’idée qu’on puisse aborder cette sculpture en étant confronté à cette face qui ressemble à une grande palissade. » Alain Domagala.

    Photos

    • CDT-40-tfinal-Fac-Garein.jpg
  • 5
    La forêt des Landes
    La forêt des Landes de Gascogne est une forêt plantée et maîtrisée. La sylviculture moderne sélectionne les graines et les plants fertilise les sols et intervient pour améliorer la croissance et le développement de l’arbre. Dépressage, élagage, éclaircie, coupe rase sont les différentes étapes de la vie d’un pin avant son exploitation. A maturité vers 40/50 ans, il sera transformé en bois de charpente, de chauffage, parquets, lambris, panneaux pâte à papier, kraft…

    Photos

    • La-foret-Brocas-web.jpg
  • 6
    Le Pouy de la Houn
    Non loin de là, le ruisseau du Geloux qui traverse la commune prend sa source. Cette source se trouvait au pied d’une dune entre Garein et Vert. Un bâti carré en rondins de pin entrecroisés la protégeait, il fut détruit lors des travaux d’aménagement du ruisseau en 1968. « Pouy » en gascon signifie hauteur ou dune. Même si le relief garinois semble plat, il n’en est pas ainsi, beaucoup de lieux dits « Pouy du tern », « Pouy court », « Puy de la belle » rappellent la présence de dunes continentales sur ce paysage.

    Photos

    • Garein--lagunes-du-piat--et-lande-rase-entretenue--5--web.jpg
  • 7
    L'Airial du Piat
    "Piat" signifie, en gascon, un espace planté de pins. Nul ne doute que le seigneur de Garein Jean-Pierre de Mesme, propriétaire des lieux, possédait quelques parcelles. La maison de maître a été construite par le maître charpentier Pierre Pabon le 1 juin 1821. C’est un bel exemple de maison traditionnelle. Toujours orientée à l’est, la maison landaise dispose d’un toit à 3 ou 4 pentes. Le côté ouest reste très bas pour parer aux intempéries. Les choix des matériaux : bois pour l’ossature et torchis (argile, paille et sable) pour les murs qui seront enduits de chaux.

    Photos

    • CDT-40-tfinal-Maison-du-Piat-Garein.jpg
  • 8
    Sculpture « Le lit transcendantal »
    Un impressionnant enchevêtrement de poutres de pins toutes imbriquées les unes dans les autres. Vous êtes invité à entrer dans son cœur pour vous poser et pour y laisser aller votre imagination. C’est une œuvre de la plasticienne Claire Roudenko-Bertin réalisée au centre Georges Pompidou en 1995. Elle pense ses œuvres en fonction des éléments qui l’entourent, il lui fallait donc trouver un lieu dans la forêt landaise et sur un sol sableux pour que cette pièce reprenne vie et c’est naturellement que la commune de Garein l’a accueillie.

    Photos

    • CDT-40-tfinal-Lit-transcendental-Garein.jpg
  • 9
    Une des dernières scieries artisanales des Landes
    Ici, le pin maritime des Landes est scié puis raboté pour en faire des planches , des palettes... Autrefois les scieries étaient mobiles, elles se déplaçaient sur les lieux de coupe. Ecoutez Jean-Claude Taris, sylviculteur.....
  • 10
    Lavoir traditionnel sur le Geloux
    Le lavoir de Garein date de 1869. Fréquenté par les femmes qui y faisaient la lessive familiale, il a gardé sa place dans la vie du bourg. Que d’histoires en ce lieu ! Les œuvres sculptées du lavoir sont le souvenir d’un échange entre des mains africaines (Burkina Faso) et landaises.

    Photos

    • CDT-40-tfinal-Lavoir-de-Garein.jpg
  • 11
    Les demoiselles du lavoir
    Aujourd'hui, d'autres demoiselles fréquentent ces lieux, ce sont ces libellules aux ailes d'un bleu-vert métallisé, autrement appelées caloptérix. On peut facilement les reconnaître à leur taille fine à leur vol un peu nerveux et à leurs ailes jointes au repos.

    Photos

    • Libellule-MV-PNRLG-500.jpg

0 mètres de dénivelé

Total distance: 16.6 kilometers
  • Dénivelé de départ : 0m
  • Altitude d'arrivée : 0m
  • Altitude max. : 0m
  • Altitude min. : 0m

Donnezvotre avis

1
2
3
4
5