Version imprimable

Current Size: 100%

A Le Sen, sur les pas des pèlerins et des bergers

  • Parcours
  • Étapes
  • Dénivelé
  • Avis
  • Téléchargement
46 km
3h facile
Ville de départ : Le Sen Coordonées GPS : 44° 6' N -0° 24' W Dénivelé : 0 m
A la fois sur le camin roumiou et sur le camin aoulhié (routes des pèlerins et de la transhumance), la traversée de ces villages était difficile pour les pèlerins de Compostelle comme pour les bergers. Eglises, hôpitaux, chapelles, fontaines témoignent de leur présence. C'est ici aussi que l'on aurait vu naître les premières bergeries courbes, bâties en demi-lune.

Départ de l'église de Le Sen.

Vidéos

  • 1
    Le prieuré de le Sen
    Le nom de cette commune viendrait de l’ancien prieuré cistercien d’Elesen, occupé à l’origine par une centaine de moines. Il ne reste aujourd’hui que les fondations sur lesquelles ont été construites la mairie et la salle de réunion.

    Photos

    • CDT-40-tfinal-Prieure-de-le-Sen-FArnaudin1-web.jpg
  • 2
    Le lavoir de le Sen
    Un lieu de rencontres incontournable pour les femmes du village. Le jour de la grande lessive, brouettes et charrettes remplies de linge se succédaient au lavoir, c’était l’effervescence ! La qualité de cette eau était bien connue pour préserver les lainages!

    Photos

    • CDT-40-tfinal-Lavoir-de-le-Sen.jpg
  • 3
    Le moulin de Le Sen
    Le moulin appartenait au prieuré de le Sen. Les moines se chargeaient de moudre les grains pour en tirer la précieuse farine.

    Photos

    • Moulin-de-Le-Sen-web.jpg
  • 4
    Usine biolandes
    Créer une entreprise pour distiller les aiguilles de pin maritime dans la plus grande forêt cultivée d’Europe, c'est le pari du fondateur de Biolandes dans les années 1980. L’essence de pin est destinée à la parfumerie et les résidus de distillation sont valorisés de manière originale : compostés, ils sont transformés en terreaux pour le jardinage ; séchés, ils sont valorisés en énergie. Aujourd'hui, producteur majeur d’huiles essentielles et d’extraits pour la parfumerie, la cosmétique, l'aromathérapie et les arômes, BIOLANDES offre aujourd’hui une gamme aromatique de 300 produits issus de 80 matières végétales collectées dans 30 pays.

    Photos

    • Usine-Biolandes-web.jpg
  • 5
    Eglise Notre Dame de Bélis
    L'église de Bélis qui date du XIV siècle, était sur la route de Saint-Jacques et dépendait de la commanderie de Bessau. Elle offre une belle porte en bois de chêne sculptée où est accrochée une croix de la Saint-Jean. Cette croix est fabriquée avec des herbes naturelles le jour de la Saint-Jean et accrochée devant les portes des maisons pour porter bonheur durant une année.

    Photos

    • Notre-Dame-de-Belis-web0234.jpg
  • 6
    Le four à pain
    Juste derrière l'église, allez faire un petit tour pour voir le four à pain communal.

    Photos

    • Four-a-pain-Belis-web.jpg
  • 7
    Eglise Notre Dame de Bélis et le jardin partagé
    À côté des vieux murs de l'église datant du XIV siècle, un jardin partagé le thème du jardin de curé, il est un lieu de partage, d'échanges et de convivialité. Il est surtout un lieu où se cultive la biodiversité. N’hésitez pas à engager la conversion avec les jardiniers si vous les voyez.

    Photos

    • CDT-40-tfinal-Jardin-partage-de-Belis.jpg
  • 8
    Fontaine Saint Loup à Lencouacq
    Un remède à tous vos petits soucis ? A l’entrée du village, à gauche en venant de Cachen, l’eau soigne les rhumatismes, les maux de tête et maladies de peau. On se lavait et on emportait même de l'eau. La source était fréquentée par les pèlerins qui se rendaient à la commanderie de Bessau. Ceci explique les diverses vertus de la source. Beaucoup de sources guérissent plusieurs maux, il était parfois nécessaire de demander les conseils d’une « recommandayre » pour connaître la bonne source. Cette personne, spécialiste des fontaines, décidait par un rituel magique qu’elle était la fontaine la plus appropriée. Elle allumait 3 bougies portant le nom d’une fontaine, la première bougie qui s’éteignait désignait la bonne source ! D’autres se servaient de plantes.

    Photos

    • CDT-40-tfinal-Fontaine-Saint-Loup-Lencouacq-.jpg
  • 9
    Eglise Saint Jean l'évangéliste
    L'église de Lencouacq fut dévastée et incendiée en 1569 par les troupes huguenotes du capitaine Thoiras et reconstruite entre 1770 et 1785.

    Photos

    • Eglise-de-Lencouacq.jpg
  • 10
    Le manoir des Jourets
    Aujourd'hui propriété privée, le manoir des Jourets était une ancienne chartreuse du XIIIème sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle installé sur 2000 ha qui appartenait aux seigneurs De Lassallle de Roquefort. Il abritait un ordre monastique d’une dizaine de moines lié à l’abbaye de Bessau.

    Photos

    • Manoir-des-Jourets-Lencouacq-web.jpg
  • 11
    Le chemin de fer au Manoir des Jourets
    De 1907 à 1934, une ligne de chemin de fer reliait Roquefort à Lencouacq par Arue.Le terminus était au Manoir des Jourets.

    Photos

    • Train-a-jourets-Lencouacq.jpg
  • 12
    Le moulin de Lestrat
    Comme les quatre autres moulins de la commune de Lencouacq, le moulin de Lestrat, très pittoresque avec son arche et ses murs à pans de bois, fut installé sur le ruisseau de la Gouaneyre (agua negre ou eau noire) qui prend sa source sur la commune. Ce lieu accueillit durant la guerre 1939-1945 le photographe et ethnologue Pierre Toulgouat qui laissa un bon nombre de témoignages sur l'architecture et le bâti landais.

    Photos

    • Moulin-de-lestrat-Lencouacq.jpg
  • 13
    La commanderie de Bessau
    Isolée au cœur de la forêt et fondée au XIII ème siècle par l'ordre de Saint-Jacques de l'Epée Rouge, la commanderie était destinée à l'accueil des pèlerins en marche vers Compostelle, par le chemin de Vézelay. Les bâtiments dévastés durant les guerres de religions et le recyclage des matériaux n'ont laissé que quelques pans de murs. La partie la plus intéressante reste le portail ogival de la chapelle à colonnettes, chapiteaux sculptés à feuillage de lierre et quatre voussures.

    Photos

    • Porche-Bessau-3968-web.jpg
  • 14
    Le cercle
    Fondés il y a plus d’un siècle par les propriétaires forestiers, les cercles avaient pour but de tisser des liens avec la population ouvrière des villages de Gascogne. Aujourd’hui, ils sont devenus des lieux de rencontre et de partage. On s’y rend pour boire un verre, se rencontrer, écouter de la musique et entendre parler gascon.

    Photos

    • Cercle-de-Lencouacq0254.jpg
  • 15
    Les bergeries courbes
    Il y avait, sur cette route de la transhumance, de nombreuses bergeries courbes qui ont aujourd'hui disparu. Leur appellation ancienne de "bordes" rappellent que leur toiture était initialement pentue et couverte de chaume. Cette forme particulière en demi-lune leur assurait protection contre les vents assez présent dans une lande où la forêt de pins n'existait pas encore.

    Photos

    • bergerie-ronde-de-Goualade---OT-Bazas.jpg

0 mètres de dénivelé

Total distance: 46 kilometers
  • Dénivelé de départ : 0m
  • Altitude d'arrivée : 0m
  • Altitude max. : 0m
  • Altitude min. : 0m

Donnezvotre avis

1
2
3
4
5