Version imprimable

Current Size: 100%

A Belin-Béliet, des murs qui parlent et des fontaines qui soignent

  • Parcours
  • Étapes
  • Dénivelé
  • Avis
  • Téléchargement
45 km
4h facile
Ville de départ : Belin-Béliet Coordonées GPS : 44° 29' N -0° 47' W Dénivelé : 0 m
Chapelles isolées, pierre aux pouvoirs néfastes, fontaines aux eaux sacrées, certains mystères restent aujourd’hui entiers autour de ces lieux toujours fréquentés . Nous vous invitons à suivre ce chemin de Saint-Jacques où la foi des pèlerins se mêle aux croyances locales.
Bonne balade !

Vidéos

  • 1
    Eglise de Mons
    Ancien cœur de la paroisse de Belin, cette église romane remaniée à la fin du XVIème siècle, située non loin de la Leyre eut surtout comme fonction de contrôler la traversée de cette rivière au lieu-dit le passage, en un point où le grand chemin de Tours croisait inévitablement le cours d’eau. Le guide du pèlerin la mentionne comme un lieu marquant de l’itinéraire car c’est là que selon la tradition, furent inhumés plusieurs compagnons de Charlemagne morts à Ronceveaux. Les pèlerins étaient donc invités à se recueillir devant ces reliques.

    Photos

    • Mons---Cimetiere---web.jpg
  • 2
    Fontaine de Saint-Clair de Mons
    Autrefois, un pèlerinage avait lieu le 1er dimanche de juin, le curé du village bénissait l’eau et son Saint avant que les participants mouillent leur mouchoir et s’en frottent les yeux. L'eau améliorerait la vue. D’autres fontaines associent les mots aux maux : Saint-Eutrope pour les « estropiés » (mal en point ou mal de jambe), Saint-Baise pour les « blasits » (ceux qui ont la peau pâle) Saint-Loup pour les loupes ou verrues.

    Photos

    • Mons---Fontaine-Saint-Clairweb.jpg
  • 3
    Eglise du Vieux Lugo
    Pour la petite histoire, cette église était jadis entourée par l’ancien village de Lugos abandonné vers 1849. Consacrée à Saint-Michel, l’église romane de Lugo, située à proximité de la Leyre contrôlait ainsi un passage possible de la rivière sur le grand chemin de Tours à l’orée d’un gué. De construction traditionnelle en pierre de « garluche », elle se caractérise par un clocher carré destiné à surveiller les environs et abrite des peintures murales spectaculaires.

    Photos

    • Lugos---eglise-de-Vieux-Lugo--web.jpg
  • 4
    La pierre du diable
    Cette pierre se situe non loin de là en bordure de la Leyre sur la commune de Lugos. Son origine est mystérieuse ce qui en souligne son importance légendaire. Le diable en personne aurait imprimé la marque de sa main sur cette pierre pour en signifier sa possession. Ecoutez plutôt l'histoire...

    Photos

    • LugosLa-Pierre-du-diable-web.jpg
  • 5
    Le château d’Aliénor d’aquitaine
    Photo de la motte Castrale Arnaudin Pour la petite histoire, il existait à Belin-Béliet une motte féodale, celle du château de Belin où serait née, d’après la légende, Aliénor d’Aquitaine au début du XIIème siècle. Les vestiges de ce château furent rasés en 1860.

    Photos

    • mottebelinbelietweb.jpg
  • 6
    Chapelle Saint Roch et fontaine à Saugnac et Muret
    Photo église félix Arnaudin La chapelle du Muret, vouée à Saint-Roch (saint protecteur de la nature et du bétail), est un bel exemple de chapelle jacquaire. Implantée dans un magnifique airial planté de chênes centenaires, elle présente une architecture typique de la région avec un clocher mur orné d’un abat-son, un porche et une maçonnerie en « garluche », un grés ferrugineux local. A l'intérieur, un retable en bois sculpté et présentant des motifs de coquilles et une statue de Saint-Roch en pèlerin. A gauche de la chapelle et en contrebas, se trouve la fontaine Saint-Eutrope. Elle n’est pas spécialisée pour des soins particuliers, elle est visitée pour toutes sortes de maux.

    Photos

    • Chapelle-du-Muret-Saugnac-web-2.jpg
  • 7
    Eglise de Biganon
    L’Eglise St Pierre-ès-liens est du XIème siècle. Des messes et des cérémonies à l’occasion de mariages et d'enterrements y sont toujours célébrées. Devinette : savez-vous qui sont Ampoulange et Ruffine ? Ce sont les noms des deux cloches de l’église, Ampoulange porte le nom de son fondeur, quant à Ruffine fondue en 1618 elle ne pèse pas moins de 320 kg.

    Photos

    • Eglise-de-Biganon-web.jpg
  • 8
    Peintures murales de l'église de Biganon
    Parmi les peintures murales du XIVème de l’Eglise de Biganon, on retrouve sur le mur de l’absidiole sud, à droite de la fenêtre, "l’annonce faite aux bergers" avec un ange qui descend du ciel pour s’adresser à deux bergers qui jouent de la lyre et de la flûte de pan, un troisième personnage se tient à côté d’eux. Devinette : quels sont les animaux repérez-vous sur cette peinture ? Cliquez sur réponse : des brebis et un chien de berger Devinette : que représente d’après vous le troisième personnage ? Cliquez sur réponse : un pèlerin portant une capule (manteau à capuche)

    Photos

    • Biganon-peintures-murales-web.jpg
  • 9
    Fontaine Ste Ruffine
    Problèmes de peau, eczéma, boutons, croûte de lait pour les enfants ? Sainte- Ruffine est la fontaine qu’il vous faut ! Trempez un linge dans l’eau et tamponnez. Autrefois, Les mères lavaient les enfants avec leurs brassières qu’elles exposaient ensuite autour de l’église.

    Photos

    • Biganon-Sainte-ruffine-web.jpg
  • 10
    Quartier de Rétis et chapelle Sainte Catherine
    C’est au lieu-dit Bertos que, selon la tradition locale, mourut et fut enterrée une jeune fille faisant partie d’un groupe de pèlerins en route vers Compostelle. La statue de Sainte-Catherine, enterrée avec la défunte fut redécouverte longtemps après par un vacher en soulevant la pierre tombale. L’eau se mit à sourdre et donne une fontaine consacrée à Sainte-Catherine à laquelle se rendront bien des femmes relevant de couches pour avoir du lait.

    Photos

    • Chapelle-de-Retis-FArnaudin-web.jpg

0 mètres de dénivelé

Total distance: 45 kilometers
  • Dénivelé de départ : 0m
  • Altitude d'arrivée : 0m
  • Altitude max. : 0m
  • Altitude min. : 0m

Donnezvotre avis

1
2
3
4
5